top of page

Abdelhamid Ben Badis : Le lien entre modernité et islam à l'honneur lors d'une conférence marquante

Source : communication GMP


A la Grande Mosquée de Paris, une conférence d'une grande importance a été présentée par Cheikh Ammar Talbi, vice-président de l'Association des Oulémas Algériens, lors de laquelle il a dressé le portrait d'Abdelhamid Ben Badis, mettant en lumière ses combats et ses idées pour concilier modernité et islam.


Cheikh Ammar Talbi est l'une des figures les plus importantes de la pensée, de la réforme et de l'éducation en Algérie durant l'époque contemporaine. Il a été témoin de phases cruciales et de nombreux événements de l'histoire moderne. Il a également côtoyé de grands intellectuels et savants, et a travaillé dans le domaine de l'éducation et de l'administration à une étape antérieure de sa vie.


Cet événement a attiré l'attention et suscité la joie du recteur de la Grande Mosquée de Paris, qui a souligné son importance lors du discours d'ouverture.


Source : communication GMP


La conférence a été animée par le Dr. Noureddine Belhout, directeur de la faculté des sciences islamiques de Paris, qui a apporté son expertise et sa profonde compréhension du sujet.


L'événement a rassemblé un public varié, composé d'intellectuels français, d'étudiants et de journalistes, témoignant de l'intérêt et de l'importance accordés à la personnalité de Cheikh Ibn Badis dans l'histoire moderne.


Abdelhamid Ben Badis, figure emblématique du 20e siècle, a joué un rôle crucial dans la promotion d'un islam éclairé et adapté aux réalités de l'époque. En tant que fondateur et président de l'Association des Oulémas Algériens, il a défendu l'idée que l'islam et la modernité ne sont pas contradictoires, mais qu'ils peuvent coexister harmonieusement.


Lors de la conférence, Cheikh Ammar Talbi a souligné les principes clés défendus par Abdelhamid Ben Badis. Celui-ci prônait l'éducation comme moyen essentiel pour l'émancipation des individus et pour le développement d'une société éclairée. Il insistait également sur l'importance de la participation citoyenne et de l'engagement social, encourageant les musulmans à contribuer activement au progrès de leurs pays.


Abdelhamid Ben Badis était un fervent défenseur de l'unité nationale et de la fraternité entre les peuples, mettant en avant l'idée que l'islam favorise la coexistence pacifique. Il prônait également la promotion des droits de l'homme, l'égalité des genres et la justice sociale, s'opposant fermement à toute forme d'oppression et de discrimination.


Source : communication GMP


La conférence a permis de mettre en lumière l'héritage important laissé par Abdelhamid Ben Badis, qui continue d'influencer les réflexions sur l'islam et la modernité de nos jours. Son approche éclairée et progressiste constitue une source d'inspiration pour de nombreux musulmans cherchant à harmoniser leur foi avec les défis de notre époque.


Il convient de mentionner que le recteur de la Grande Mosquée de Paris a régulièrement fait référence, lors de ses rencontres avec les imams et les étudiants de l'Institut Al-Ghazali, à l'apport de l'Association des Oulémas Algériens. Son intérêt pour cette association pionnière s'est manifesté lorsqu'il a donné le nom d'Ibn Badis au groupe scolaire qu'il a créé immédiatement après sa prise de fonction à la tête de la Grande Mosquée de Paris.


Ce groupe scolaire comprend aujourd'hui plusieurs annexes réparties sur le territoire français, dont le siège principal de l'Institut Al-Ghazali à Paris. Tous ces établissements enseignent l'islam selon les enseignements qui prônent la tolérance, l'ouverture et la construction des générations, comme le souhaitait Cheikh Abdelhamid Ben Badis.



M.F.T

© Minbarinfo 2023


33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page