top of page

L'importance de clarifier le concept du Jihad dans le discours islamique : assises de la GMP


Crédit photo : ©M.F.T PHOTOGRAPHY


Le 13 mars 2023, la Grande Mosquée de Paris a lancé le Groupe de réflexion sur l'adaptation du discours islamique en France. Cette initiative a réuni une commission religieuse constituée d'imams et d'experts musulmans de France, d'Europe et de plusieurs universités islamiques renommées à travers le monde. L'objectif de ce groupe était d'engager une réflexion approfondie sur la manière d'adapter le discours religieux islamique en France, en prenant en compte le contexte socioculturel du pays. Cette initiative témoigne de la volonté de promouvoir un dialogue constructif et de favoriser une compréhension mutuelle entre les différentes communautés religieuses en France.


Les Assises de l'adaptation du discours religieux ont récemment mis en évidence la nécessité de clarifier certains concepts du discours religieux musulman pour une meilleure compréhension par les non-musulmans. L'un de ces concepts, le Jihad, a été particulièrement soulevé lors de ces discussions. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Me Chems-eddine Hafiz, a exprimé sa préoccupation quant à la perception erronée du Jihad par les non-musulmans, et par des groupes islamistes radicalisés qui associent souvent ce terme à la non-reconnaissance et au meurtre de ceux qui ne sont pas musulmans :


« ... Le meilleur exemple, c'est le Jihad ! N'oubliez pas qu'il y a des terroristes qui s'appellent jihadistes ! Pour un non-musulman, le Jihad c'est d'abord la non-reconnaissance de celui qui n'est pas musulman et le fait de le tuer ! C'est-à-dire que non seulement je ne le reconnais pas parce que c'est un "taghout" et je le tue. Donc, ce sont des notions qu'il faut expliciter, parce que le djihad, on sait pertinemment qu'il y a le côté de la guerre, mais aussi le Jihad, c'est l'effort sur soi-même (moujahadat annafs), etc. Ça, il faut qu'on explique, il faut que nous sortions de cette ambiguïté où on s'est accaparé des mots ou des concepts musulmans pour en faire aujourd'hui des modes de combat. Moi, je suis très vexé quand aujourd'hui on fait descendre d'un avion quelqu'un qui a dit "Allah Akbar" ; c'est-à-dire que cette expression de "Dieu est Le plus Grand" que nous répétons plusieurs fois dans la journée pendant nos cinq prières quotidiennes ; du jour au lendemain, elle est devenue une expression et un acte de guerre ! Ça aussi, il faut qu'on explique. ».


Cet article vise à explorer cette problématique et à expliquer la diversité des significations du Jihad dans l'islam.


Tout d'abord, le terme Jihad est souvent mal compris et utilisé de manière erronée, ce qui crée une confusion et conduit à des préjugés négatifs envers l'islam. Il est important de clarifier ce concept pour favoriser une meilleure compréhension. Le mot "Jihad" trouve ses origines dans la langue arabe et sa signification première est "effort" ou "lutte". Il représente un concept complexe qui englobe différents aspects, mais il est souvent simplifié à tort en se limitant à une interprétation militante.


En effet, l'une des dimensions les plus importantes du Jihad est l'effort sur soi-même (moujahadat annfs). Il s'agit d'un combat intérieur pour lutter contre les inclinations négatives, cultiver les vertus et améliorer continuellement son caractère moral. Le Jihad intérieur vise à atteindre une meilleure maîtrise de soi, une plus grande piété et une relation plus profonde avec Dieu.


D'une part, le jihad peut être interprété de différentes manières. Il y a le "jihad majeur" (jihad al-kabir) qui se réfère à la lutte personnelle de chaque individu pour se purifier, se perfectionner et améliorer sa relation avec Dieu. Cela peut inclure des efforts tels que l'éducation, la maîtrise de soi, la résistance à la tentation, le respect des commandements religieux, et l'aide aux autres. Le "jihad mineur" (jihad al-saghir) se rapporte à la défense de soi-même et des autres, notamment face à l'oppression ou à l'injustice.


D'autre part, Il est primordial de comprendre que le Jihad ne signifie pas une guerre sainte ou une incitation à la violence contre les non-musulmans. Il est plutôt une invitation à l'effort individuel et collectif pour promouvoir la justice, l'équité et la paix. Il existe une diversité d'interprétations parmi les musulmans, et les courants extrémistes qui prônent la violence ne représentent pas la communauté musulmane.


Dans un contexte plus large, le Jihad peut également être interprété comme une lutte juste pour défendre ses droits, la justice et l'équité. Il peut prendre la forme d'un engagement social, politique ou même militaire légitime dans des circonstances spécifiques, telles que la résistance contre l'oppression ou la défense de la liberté humaine et les droits de l'homme. Il est important de souligner que la notion de "Jihad" n'autorise pas l'agression ou le meurtre de personnes innocentes. Contribuer à la défense de son pays et à la préservation de la paix et de l'unité sociale est une facette du concept de "Jihad".


Il est crucial de dissiper les malentendus entourant le terme "Jihad" et de lutter contre son instrumentalisation par des groupes extrémistes qui lui donnent une connotation exclusivement violente.


Pour ce faire, voici quelques points clés à souligner :


- Promouvoir les échanges sur cette notion et le dialogue interreligieux pour permettre aux non-musulmans de comprendre les différentes dimensions du Jihad et de ne pas généraliser à partir de quelques exemples extrémistes.


- Reconnaître que les interprétations du Jihad varient parmi les érudits musulmans et les communautés, et que l'interprétation extrémiste ne représente pas l'ensemble de la communauté musulmane. Il est important de promouvoir une vision équilibrée et nuancée dans les différantes écoles de la pensée musulmane et l'expliquer aux non-musulmans.


- Dans notre contexte français et européen, les médias doivent jouer un rôle responsable en évitant les généralisations et les stéréotypes. Ils doivent faire preuve de discernement dans l'utilisation du terme Jihad, en évitant d'associer automatiquement l'expression "Allaho Akbar" à des actes de violence.


Pour récapituler les principaux éléments à retenir, il est important de dire que la clarification du concept du Jihad dans le discours religieux musulman est essentielle pour favoriser une compréhension mutuelle et combattre les préjugés. Le Jihad, dans sa signification la plus large, englobe des idéaux tels que l'effort sur soi-même et la lutte pour la justice, et ne doit pas être réduit à une connotation exclusivement violente. Une contextualisation adéquate, un dialogue interreligieux continu et une responsabilité médiatique peuvent contribuer à briser les stéréotypes et à promouvoir une vision plus éclairée du concept du Jihad.


Équipe de rédaction du média Minbarinfo : M.F.T







56 vues0 commentaire

コメント


bottom of page