top of page

Les représentations d’Abraham (Ibrāhīm) dans le Coran - 1ère partie




Appel de Dieu et mission des messagers


Dieu appelle les hommes vers le droit chemin à travers les prophètes envoyés à l’humanité. Le Coran nous informe que l'objectif de ces individus vertueux était unique, leur mission principale est de transmettre aux êtres humains un message qui est de croire en Dieu Seul de L’adorer et de s’écarter du mal.


Les prophètes enseignaient à l'humanité la religion et le mode de vie idéal. Ces êtres élus de Dieu servaient d'exemple par leur caractère supérieur, leur haute valeur morale et leur façon d'agir et de réagir face aux événements. Abraham est un de ces prophètes dont il faut suivre l’exemple, tel que mentionné dans le Coran : « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham»1.


Ce prophète occupe une place très importante dans les trois religions (judaïsme, christianisme et l’islam), d’où l’intérêt à étudier sa biographie et de chercher à connaître ses qualités.


Abraham est cité soixante-neuf fois dans vingt-cinq sourates et surtout dans la sourate 2, où il est mentionné quinze fois. La sourate 6 le présente comme un modèle parfait de tous les croyants monothéistes2.


Sa vie ne constitue pas un récit narratif continumais une série d’épisodes souvent dramatiques présentés à travers Ḳaṣaṣ al-Ḳurʾān et avec beaucoup plus de détails apparaissent dans les commentaires du Coran et les histoires des prophètes [Ḳiṣaṣ al-anbiyāʾ].


Ce travail de recherche met en évidence la place d’Abraham dans le Coran et à travers certainslivres d’exégèse.


Tout d’abord, la position d’Abraham dans les trois religions sera mise en évidence.

Ensuite, les différents faits marquants de sa vie seront cités et enfinune présentation du rapport entrelui et le prophète Muḥammad sera démontré.


Abraham et sa position dans les religions monothéistes


Abraham3, Ibrāhīm en arabe qui signifie « père élevé », « père des nations » et surtout celui qui s’est « soumis à Allah »4.


Il estimait qu’Abraham serait né environ 2166 ans avant Jésus dans la ville, ou près de la ville d’Ur en Irak, en Mésopotamie, située à de 320 kilomètres environ au sud-est de l’actuelle ville de Bagdad.


Sa position élevée est reconnue par les trois religions monothéistes. Dans la religion juive, il est vu comme la vertu incarnée, car il s’est conformé à tous les commandements avant la révélation. Il est considéré comme le père du peuple élu et de tous les prophètes, par lequel Dieu a initié la révélation. Dans le christianisme, il est considéré comme le père des croyants, et sa confiance en Dieu et son sacrifice ont été pris en exemples par les « saints » chrétiens. Dans l’islam, il est le modèle le plus prégnant de la foi monothéiste originelle5.


Le Coran parle de l’islam comme religion d’Abraham: « Qui donc aura en aversion la religion d’Abraham, sinon celui qui sème son âme dans la sottise? Car très certainement Nous l’avons choisi en ce monde ; et, dans l’au-delà, il est certes du nombre des gens de bien. Quand son Seigneur lui avait dit : « Soumets-toi », il dit : « Je me soumets au Seigneur de l’Univers ». Et c’est ce qu’Abraham recommanda à ses fils, de même que Jacob : « Ô mes fils, certes Allah vous a choisi la religion : ne mourrez point, donc, autrement qu’en Soumis !» (À Allah) Etiez- vous témoins quand la mort se présenta à Jacob et qu’il dit à ses fils : « Qu’adorerez-vous après moi ?» - Ils répondirent : « Nous adorerons ta divinité et la divinité de tes pères, Abraham, Ismāʿīl et Isaac, Divinité Unique et à laquelle nous sommes Soumis »6.


La soumission d’Abraham est éprouvée lorsqu’il quitta son peuple idolâtre, et surtout lorsqu’il fut prêt, sans discussion, à sacrifier son fils. La soumission est donc l’une des clés de l’islam, mot qui désigne littéralement « le fait de s’abandonner entièrement à la volonté de Dieu »7. Ainsi, « l’islam est la religion d’Ibrâhim, et Ibrâhim est le prophète de l’Islam »8. C’est « le modèle même de la droiture »9.



Notes de l'aticle :



1 - (Sourate 60,4).

2 - (versets 74-84).

3 - Abraham. The Catholic Encyclopedia, Volume I. Copyright © 1907 par Robert Appleton Company. Édition en ligne : Copyright © 2003 par K. Knight Nihil Obstat, 1er mars 1907. Remy Lafort, S.T.D., Censor. Imprimatur. Et John Cardinal Farley, archevêque de New York. Voir aussi : (http://www.newadvent.org/cathen/01051a.htm).

4 - Malek Chebel, Dictionnaire encyclopédique du Coran, p13.

5 - Mohammad Ali Amir-Moezzi, Dictionnaire du Coran, p 9.

6 - Sourate 2, 130-133.

7 - Malek Chebel, Dictionnaire des symboles musulmans, p 217.

8 - Jean-Claude Basset, « Ibrahim à la Mecque, prophète de l’islam », dans Abraham, nouvelle jeunesse d’un ancêtre, (T. Romer, éd), Genéve, 1997, p79.

9 - Sourate 2, 135.



A suivre ...




17 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page