top of page

Le Règne d'un Islam Rationnel au sein de l'Ecole Mu‘taziliste.

Au second siècle de l’hégire qui correspond au 8ème siècle de notre ère, le courant Mu‘taziliste, importante école de théologie musulmane, se développe autour du rationalisme religieux.


Les Principes du Mu‘tazilisme


Le Mu‘tazilisme s’est construit sur cinq principes : Celui de l’absolue unicité de Dieu (tawhid), celui de la justice divine (adl), celui de la promesse du paradis et la menace de l’enfer, celui de la demeure intermédiaire et celui de l’ordre moral.


Ce courant présent durant la dynastie Ommeyade et Abbasside et inspiré de la philosophie grecque, a pour fondements le rejet de l'anthropomorphisme divin, l'idée que le Coran serait éternel et incréé et accorde une place centrale à la notion de libre arbitre humain dans la #religion musulmane.


L'Importance de la Raison dans la Pensée Mu‘taziliste


Wasil Ibn 'Ata et Amr ibn Ubayd, premiers penseurs de cette école, expliquent la Révélation par la réflexion (Fikr) et le discernement (Furqân), étant convaincus que les compréhensions religieuses sont accessibles à l'Homme au moyen de son intelligence et de sa raison.


En fait, les Mu‘tazilistes ne veulent pas vivre leur foi en recourant à une imitation irréfléchie (Taqlîd) de pratiques et de dogmes traditionnalistes établis à partir d’une approche littéraliste des textes et de l’interprétation des Anciens (dits « pieux prédécesseurs » ou Salaf).




Ainsi, les adeptes de ce courant pensent qu’un croyant doit d’abord se référer à la raison, puis ensuite au texte, à la sunna, puis au consensus dégagé par les savants, en vue d’une élévation spirituelle.


Pour eux, la situation du pécheur #musulman serait suspendue, car ils ne serait ni Croyant, ni infidèle. Il retrouverait d’ailleurs tout son statut de Croyant dans le cas d’une repentance.


L'Âge d'Or et le Déclin d'un Islam Rationnel


Soulignons que c’est sous le règne d’Al-Ma’mūn et l’instauration d’une brillante politique culturelle que le monde musulman connaitra son âge d’or islamique de l’ère Abbasside.


Notons enfin que la première dynastie indépendante en Afrique du Nord, les Aghlabides, dynastie d'émirs qui gouvernent l’actuelle Tunisie, l’Est de l’Algérie et la Tripolitaine, était Mu‘tazilite.


Le courant Mu‘taziliste s'est éteint au 8ème siècle de l’Hégire correspondant au 14ème siècle de notre ère, au profit du courant traditionaliste sunnite, après la décision du calife Abbasside Ja`far al-Mutawakkil, de mettre fin au tribunal inquisitorial chargé du contrôle de l'orthodoxie religieuse : la mihna, instauré par le fils de Hârûn ar-Rachîd : le calife Al-Ma'mūn, qui a proclamé le mutazilisme comme doctrine d’Etat.


La victoire des traditionnalistes a imposé l’Islam qu’on connait aujourd'hui, privilégiant la prédestination au lieu du libre arbitre, la tradition aux dépens de la raison, et surtout le droit à la théologie, prélude aux quatre écoles de jurisprudence (Madahab) de l'#islam sunnite.

48 vues0 commentaire

コメント


bottom of page